Bruxisme : causes et solutions du grincement de dents

Sommaire

Le « bruxisme » désigne le grincement ou le serrement des dents qui s'opère de manière intempestive, en dehors des périodes de mastication ou de déglutition durant lesquelles, au contraire, les dents doivent se toucher. Il peut avoir lieu pendant la journée ou pendant la nuit, quand vous dormez.

En gros, vous grincez des dents. Est-ce grave, et comment soigner un tel trouble ?

Symptômes du bruxisme

Les personnes atteintes de bruxisme sont généralement anxieuses, angoissées et frustrées. Le bruxisme entraîne des symptômes comme :

  • des grincements de dents accompagnés de bruits ;
  • des serrements de dents plus ou moins silencieux ;
  • des douleurs et une sensation de raideur au niveau de la mâchoire ;
  • des douleurs musculaires locales.

À noter : les personnes amenées à dormir avec une personne atteinte de bruxisme sont souvent celles qui alertent. N'hésitez pas à prévenir votre moitié si vous l'entendez grincer des dents.

Quelles conséquences ?

Si le bruxisme intervient la journée, les dégâts sont moindres car la personne atteinte peut le contrôler. Par contre, le bruxisme de nuit est incontrôlable et provoque à terme :

  • une usure de l’émail ;
  • une usure de la dentine (couche d’ivoire sous-jacente) ;
  • une sensibilisation de la dent aux changements de température et aux aliments acides ;
  • une atteinte du nerf ;
  • une fracture de la dent.

Le bruxisme peut aussi entraîner des douleurs articulaires, des céphalées et même des acouphènes.

Causes du bruxisme

Le bruxisme peut être dû à un problème de mâchoires anormalement alignées (lorsque la bouche est fermée, le positionnement des dents du haut et du bas est mauvais).

Cependant, les spécialistes pensent aujourd'hui que la véritable cause du bruxisme est liée au système nerveux central et à la gestion du stress.

En médecine chinoise, on considère que pour soulager la pression des trapèzes, de la nuque, de la mâchoire et limiter le bruxisme ainsi que l’éro­sion des dents, il est nécessaire de desserrer l’étau et de relâcher les tensions du foie.

Bon à savoir : il est possible que le bruxisme soit plus fréquent chez les personnes très perfectionnistes.

Grincement des dents : quels traitements ?

Gestion du stress

Le réel traitement du bruxisme est d'apprendre à gérer son stress. Différentes méthodes peuvent vous y aider, parmi lesquelles :

Parlez-en avec votre médecin.

Port d'une orthèse occlusale

Pour limiter les dégâts du bruxisme, il est aussi possible de porter une orthèse occlusale ou gouttière. C'est un morceau de plastique qui, placée entre les deux mâchoires, va s'user à la place des dents.

Bon à savoir : la gouttière est remboursée par la Sécurité sociale ; n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre dentiste.

Médecines alternatives

Les médecines alternatives peuvent elles aussi apporter leur aide en cas de bruxisme.

  • En naturopathie, pour lutter contre le stress qui est souvent impliqué dans le bruxisme on recommande :
    • de marcher chaque jour à l'air pur (dans l'idéal en nature dans des horizons ouverts, mer, montagne…) à un rythme élevé et en respirant à fond,
    • de cesser toute consommation de café, de thé, d'alcool et de tabac,
    • de s'efforcer, durant la journée, de détendre ses mâchoires (bouche dans la « position de repos sain »),
    • de faire travailler la mâchoire avant d'aller au lit par exemple en croquant des pommes, une carotte crue...,
    • de prendre un bain très chaud dans lequel on place 5 gouttes d'huile essentielle de marjolaine, de petit grain bigaradier, de mandarine ou de lavande vraie mélangées à du savon liquide ; vous pouvez aussi diluer dans votre baignoire 1 à 2 bouchons d'hydrolat de lavande et de fleur d'oranger (restez une vingtaine de minutes dans l'eau avant le coucher et évitez de vous rincer).
  • En homéopathie on préconise, pendant plusieurs mois, 5 granules matin et soir du remède adapté :
    • Argentum nitricum en 9 ou en 15 CH chez les personnes qui serrent les dents la nuit et qui sont hyperactives, tou­jours pressées (qui agissent précipitamment) et qui ont tendance à passer d'une action à une autre sans les terminer ; ce sont des personnes phobiques (claustrophobie, agoraphobie, etc.) qui éprouvent des vertiges en fermant les yeux et qui sont sujettes aux tremblements et aux faiblesses des jambes.
    • Belladona en 9 CHpour traiter les spasmes et les petites secousses tendino-musculaires avec constriction des muscles de la gorge ; Belladona convient aussi en cas de convulsions infantiles (5 granules au coucher).
    • Magnesia muriatica en 9 CH chez les personnes souffrant de spasmophilie et qui sont agitées, impatientes, an­xieuses avec une tendance à présenter des crampes, un engour­dissement des bras et des vertiges le matin et qui sont régulièrement sujettes aux migraines et aux maux de ventre.
    • Cina en 9 CH chez les personnes qui grincent des dents la nuit et qui souffrent par ailleurs de troubles nerveux spasmodiques et di­gestifs dus à la présence de vers intestinaux (ce sont aussi des enfants très agités).

Bon à savoir : pour lutter plus spécifiquement contre le stress on peut utiliser Ignatia amara en 9 CH (en cas d'angoisses), Gelsemium sempervirens en 9 ou en 30 CH (en cas de trac et d'émotivité) ou Sepia en 9 ou en 30 CH (lorsqu'on voit tout en noir).

  • En aromathérapie on peut prendre deux gouttes d'huile essentielle de lavande officinale (en friction sur le poignet ou à avaler sur un comprimé neutre) avant de se coucher si le bruxisme est lié à un stress.
  • En ostéopathie on peut agir pour rééquilibrer la mâchoire et détendre des tensions musculaires excessives (du muscle masséter le plus souvent) en intervenant au niveau du crâne et des cervicales notamment.
  • L'acupuncture peut également donner de bons résultats.
  • Plus généralement, en médecine traditionnelle chinoise, on va chercher à relâcher les tensions du foie en privilégiant certains aliments : seigle, raisin, poires, prunes, mûres, dattes, abricots, pommes, manda­rines, céleri, chou, persil, tomates, rhubarbe, asperges, artichaut, porc, crabe, œufs, sardines, canard, chicorée, thé vert, infusions de chardon­-Marie, artichauts, radis noir…

Pour retrouver la sérénité, rendez-vous sur nos contenus complémentaires :

Ces pros peuvent vous aider